[Mes séries] Elle et Lui – Ep.11 – L’aveu

Ils restèrent dans les bras l’un de l’autre, bercés par leurs respirations et les battements de leurs cœurs. Elle était bien si ce n’était la petite voix en elle qui stressait à l’idée de ce qui allait se passer à la fin de cette étreinte… Il doit croire que je suis la reine des sainte ni touche!…Oh mon Dieu, il doit penser qu’à me foutre dehors mais il le fait pas parce que… parce que c’est lui… Elle le sentit remuer, passer d’un genou sur l’autre puis il la lâcha.

— « Qu…Qu’est ce qu’il y a? » … ça y est c’est le moment où il me dit de partir…

—  » J’ai une crampe !! », dit-il tout penaud en prenant son pied.

Il pivota pour s’assoir et masser son mollet et quand il croisa son regard ahuri, ils pouffèrent tous les deux.

Leur hilarité ne dura que quelques secondes, bientôt elle sentit à nouveau son estomac se nouer et prit la fuite vers la table pour se servir un verre d’eau. Ses mains tremblaient, elle sentait son regard sur elle, et elle craignait qu’il se mette à rompre le silence pour lui dire de s’en aller. Elle ne but même pas et se leva pour bredouiller en agitant les mains:

— « Je … euh … je vais à la salle de bain!… »

Elle se sauva en trottinant au bout du couloir derrière la porte salvatrice …ouf!… .Elle étouffa son envie de crier de ses deux mains jointes en prière sur sa bouche et son nez … Merde! MERDE!!… Elle faisait les cents pas dans la petite pièce, réfrénant son envie d’envoyer balader chaque objet et taper sur les murs. Il ne devait pas l’entendre.

Étourdie par sa colère contre elle-même, elle se laissa glisser le long du mur jusqu’au sol et après avoir, en silence, frappé le carrelage de ses poings jusqu’à avoir mal elle se recroquevilla en prenant la tête dans ses mains…Calme toi bordel!… Elle tremblait, elle sentait les larmes revenir, elle les essuya d’un revers de main et prit de profondes inspirations pour tenter de combattre sa poussée d’adrénaline. On toqua à la porte et elle se figea:

— « Tout va bien? »

Elle retrouva un semblant de lucidité.

— « Oui!… oui ça va! », parvint-elle à formuler si doucement qu’elle douta même qu’il l’eut entendue.

Mais personne n’insista … Ne fais pas l’enfant, tu peux pas rester cachée éternellement ici!…Elle se leva et alla se passer un coup d’eau sur le visage, nettoyer ses larmes. Quand elle croisa son regard dans le miroir elle grimaça …vraiment une sale gueule…

La main sur la poignée, elle respira à nouveau …Aller un peu de courage ma fille, au pire tu auras passé une bonne soirée … Elle se crispa … Jusqu’à avoir tout fiché par terre!! Putain!!… Les lèvres pincées, elle sentait sa rancœur revenir,  mais un son déconnecta sa colère instantanément… de la musique … il joue! Cela la décida à sortir. En partie parce que le son venait du salon et qu’ainsi elle était sure de ne pas le trouver derrière la porte. Elle progressa à pas de loup le long du couloir et sursauta quand en voulant jeter un coup d’œil discret dans le salon, elle le trouva, les yeux braqués sur elle. Assis en bout de canapé, le bras gauche contre le dossier, il la toisait avec un petit sourire en grattant distraitement les cordes. Elle était figée, debout à l’entrée, elle tripotait ses doigts cherchant quelque chose à dire, mais d’un signe de tête, il l’invita à s’assoir en montrant le canapé derrière lui. Elle hésita et il dut réitérer son geste à plusieurs reprises en souriant plus largement pour qu’elle obtempère.

Elle s’assit dans son dos en ramenant ses jambes à elle, comme une petite fille qui attend sa séance de remontrances. Il s’arrêta de jouer, et elle prit peur, elle passa sa jambe entre lui et le canapé, amena son corps contre lui et enlaça son dos.

— « Non continue à jouer, s’il te plait… »

Il se redressa, surprit, mais ne refusa pas son étreinte. Il lui caressa les bras du bout des doigts et elle l’entendit sourire.

— « Tu es plus compliquée à charmer que le plus majestueux des serpents ma belle. »

Le silence tomba et ce n’est que lorsqu’il l’entendit rire faiblement à sa remarque qu’il se remit à jouer.

Quand elle reconnut l’introduction de ‘Under the Bridge’ des ‘Red Hot Chili Peppers’, elle lâcha un soupir extasié et se blottit un peu plus contre lui en humant sa chemise. Sans même s’en rendre compte elle caressait son ventre de ses pouces à travers le coton. Il se mit à fredonner :

— « Sometimes I feel like I don’t have a partner…Sometimes I feel like my only friend… »

Apaisée par sa coopération, elle se laissa bercer par sa voix et les mouvements de sa cage thoracique. Lentement ils se balançaient de droite à gauche et elle laissait courir ses mains de haut en bas en ondulant délicatement des poignets.

Il attaqua le refrain qu’elle fredonna avec lui :

— « I don’t ever wanna feeeeel… like I did that day … But take me to the place I looooove, take me all the way…  »

Ils chantaient,  elle était bien, il était dans ses bras, à l’aise. Elle avait envie d’être avec lui, pour plus qu’une nuit, elle le savait, s’ils se quittaient demain, son idée allait lui manquer très longtemps. Et paradoxalement, elle regretterait par-dessus tout d’avoir résisté à ses charmes. Comme si son étreinte était la dernière, elle augmenta la force et l’amplitude de ses caresses, en emplissant ses narines de son odeur pour ne pas l’oublier.

Il s’arrêta de chanter et se redressa. Elle sentit sa respiration légèrement emballée, elle s’inquiéta et souffla:

— « Ça va? »

— « Très bien… », ricana-t-il. Il prit sa main qui remuait toujours pour la stopper et il ajouta « Mais toi tu joues avec le feu. »

Elle réalisa alors que sa main était passée sous sa chemise, au niveau des boutons défaits plus tôt.

— « Oh! Excuse-moi… » Elle replia les doigts, prise sur le fait, pour le laisser déposer sa main plus bas, sur son ventre. J’ai tellement envie de le toucher … mais …. Il rejoua quelques notes « En fait… »

Elle l’avait coupé d’une voix à peine audible, il se redressa à nouveau pour tourner l’oreille vers elle

— « Hum? »

Elle le sera contre elle, l’oreille contre son dos.

— « En fait… », répéta-t-elle en chuchotant un peu plus fort en étouffant un début de sanglot, « … ceux à qui j’ai tenu et… à qui j’ai cédé trop tôt… je les ai perdu…et …et … je veux pas revivre ça … ça fait trop mal… ». Elle expira bruyamment, relâchant la pression de son aveu, craignant la réaction qu’il allait provoquer. Du coin de l’œil elle le vit détourner la tête et regarder le sol. Elle relâcha son étreinte, pour lui laisser la possibilité de se lever si tel était son choix. « Donc si c’était tes intentions, autant que je r- »

— « Je suis pas un salop! », la coupa-t-il sans bouger. Il soupira puis adossa la guitare au canapé et posa délicatement les mains sur ses genoux qui l’encerclaient. « J’ai aucune intention de te faire du mal… », il se tordit pour lui adresser un regard, « …et j’ai aucune intention de te voir partir, ni de partir si t’en as pas envie, que tu ‘cèdes trop tôt’ comme tu dis ou pas. »

— « Pourquoi? Tu me connais pas. »

Il sourit.

— « Pour la même raison que tu dis tenir à moi, je le sens c’est tout. »

Elle ferma les yeux pour savourer ses paroles. Elle fit taire son esprit qui lui hurlait qu’il venait de dire exactement ce qu’elle voulait entendre.

***

Les épisodes précédents:

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.1 – La rencontre

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.2 – A la porte

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.3 –Anticipation

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.4 – Pinte et Pacte

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.5 – Balade Nocturne

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.6 – Intimité panoramique

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.7 – La gueule du loup?

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.8 – L’appartement

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.9 – Le dîner

[Mes séries] Elle et Lui – Ep.10 – De concert en aiguilles

***
Le challenge n’a toujours pas de propositions!

N’hésitez pas à commenter ci dessous.

  • On le rappelle :
    • Un genre
    • et/ou un nom de personnage
    • et/ou un thème
    • et/ou une image
    • et/ou des mots à caser

Les propositions avec le plus de like passeront au challenge!

Merci!

Publicités

3 réflexions sur “[Mes séries] Elle et Lui – Ep.11 – L’aveu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s