[Mes séries] Riddick #2

couloir2

Ils marchaient à ce rythme depuis ce qui semblait des heures. Le soleil faiblissait dans les rares puits de jour. Riddick marchait devant. Bâillonné par un mors, il avait le cou enchaîné relié à ses poignets menottés dans le dos, et était tenu en laisse par Jack qui le dirigeait sans qu’il ait son mot à dire.

Léa n’en pouvait plus, elle avait soif, son arme pesait des tonnes. Ils n’avaient pas rencontré d’autres bêtes mais l’approche de la nuit ne lui disait rien de bon.

Aux abords d’une intersection, Riddick se dirigea à gauche.

— « A droite! », aboya Jack en tirant violemment sur la laisse si bien que Riddick perdit l’équilibre et tomba à genoux.

— « Debout. », étourdi et surement aussi fatigué que chacun, Riddick ne réagit pas.  » Debout!! » répéta Jack en tirant une balle qui ricocha sur le sol à quelques centimètres de lui sans plus de réaction de sa part.

Il allait le relever lui-même quand Léa s’interposa.

— « Arrête Jack ça sert à rien! On marche depuis des heures! »

— « Et alors? »

— « Riddick a dit que les créatures étaient nocturnes. Il faut qu’on trouve un endroit sûr pour la nuit… »

Jack, qui semblait ne tenir debout que par la force de sa hargne, baissa les bras et écouta enfin sa sœur.

— « Ok… On va aller là-bas, la porte a l’air solide. Demain on se remettra à chercher de quoi réparer le vaisseau. » Les chasseurs de prime sursautèrent. Riddick s’était mis à rire dans son bâillon. Jack soupira de dépit. « Et peut être qu’endormi cet enfoiré sera moins exaspérant. »

****

salle_pilier2

Jack avait vu juste, la pièce semblait parfaite pour un bastion temporaire. Les fenêtres étaient barrées et le système de fermeture de l’épaisse porte fonctionnait encore.

Après avoir verrouillé la porte, ils enchainèrent Riddick à un pilier et chacun s’autorisa enfin à se détendre. Tout en buvant une grande goulée d’eau tiède à sa gourde, Léa ne pouvait en détacher ses yeux. Assis par terre, ses lunettes de soleil toujours sur les yeux, il avait la tête basse, son torse se soulevait encore rapidement et un filet de bave pendait du mors. Mais ses sens n’étaient pas en sommeil, il réagit faiblement quand Léa se dirigea vers lui.

— « Ne t’approche pas Léa! », la prévint son frère.

Mais elle n’obéit pas et se planta devant Riddick. Elle agita sa gourde devant lui.

— « T’en veux? »

Il leva les yeux et ricana en marmonnant quelque chose d’incompréhensible. Elle souffla et se pencha sur lui.

— « Non n’enlève pas!… Rooh putain! T’as intérêt à la fermer Riddick! »

Riddick ignora les protestations de Jack et se détendit le cou en humectant ses lèvres sèches. Il soupira ensuite à l’adresse de Léa.

— « De l’eau? »

— « Dis-moi comment quitter ce rocher. T’as un vaisseau caché quelque part? »

Il se détourna un instant avant que ses lèvres ne dessinent un sourire discret.

— « C’est ça que tu appelles demander gentiment…Léa? »

— « Je te propose de l’eau, ça me semblait assez gentil. »

— « AH! », il sourit en repoussant une quinte de toux,  » ce n’est pas exactement ce que j’envisageais Sexy. »

Il la reluqua de haut en bas derrière ses lunettes de soleil quand Jack surgit de nulle part pour le saisir à la gorge.

— « Je t’ai dit de la fermer! Tu parles pas à ma sœur! Tu la regardes même pas! Ou je te ferais regretter de valoir plus vivant que mort! T’as compris? »

Le cou de taureau de Riddick n’était pas impressionné par la poigne de Jack. Sa bouche se fendit d’un rictus amusé.  Jack lui asséna un coup de poing qui ne le fit que sourire plus largement.

— « Relax Jack! »

— « J’ai dit ta gueule!! », Il se releva pour balancer un coup de pied dans la tête de Riddick.

Ses lunettes volèrent à l’autre bout de la pièce et il retourna ses yeux de glace contre Jack. Il ne riait plus.

yeux_miam2

— « Ça  tu vas le regretter Jack! Tôt ou tard! »

— « C’est ça … »

Il allait revenir à la charge quand Léa intervint.

— « S’il te plait Jack c’est bon! Il a son compte! »

— « Mais! »

— « Va dormir si tu veux, je prends le premier tour de garde. » Jack jeta un regard soucieux vers Riddick qui avait repris son sourire narquois.  » C’est bon je gère… il est enchainé qu’est-ce que tu veux qu’il fasse? »

Jack hésita quelques secondes sur place puis sa fatigue l’emporta.

— « OK mais tu t’approches pas de ce connard compris? Et au moindre problème tu cries, moi et les gars on est juste à côté d’accord? »

— « D’accord, dors bien Jack! »

— « Bonne nuit Jack! », chantonna Riddick.

Jack marqua un temps avant de renoncer à répondre et se rendre dans l’arrière salle où ils avaient aménagé un semblant de dortoir.

***

yeaux_miam

Léa sentait le noir se refermer sur elle. Elle était pelotonnée dans un coin avec son arme à laquelle sa lampe était fixée. Elle faisait son possible pour rester calme et refouler les images de la bête que Riddick avait repoussée ce matin.

La porte était toujours calme,  plus aucune lumière ne venait des fenêtres. Elle bailla, son quart était presque finit.  Un bruit fit sursauter Léa qui braqua sa lampe. Riddick se levait le long du pilier.

— « Qu… qu’est-ce que tu fais? »

— « Du calme Sexy, je m’étire. », il grogna quand il prit le faisceau de la lampe en pleine tête, « Tu peux pointer ça ailleurs? Mes yeux n’aiment pas la lumière. »

Léa baissa sa lampe. Épiée par son regard perçant qui la mettait mal à l’aise, elle traversa la pièce en sondant le sol. Les lunettes étaient là, elle les ramassa et les tendit à Riddick.

— « Tiens. »

Il haussa les épaules.

— « Au cas où tu l’aurais oublié je n’ai pas vraiment l’usage de mes mains pour le moment. »

Léa déglutit et étira la bande élastique des lunettes pour aller les passer à Riddick. Mais à peine était-elle à sa portée qu’il sauta pour passer ses jambes autour d’elle. Ils tombèrent, elle à genoux, lui assis contre le pilier, leurs visages se touchant presque. Léa haleta de surprise et poussa sur son torse pour se dégager mais il ne la laissa pas faire, il la tenait.

— « Arrête! Je vais crier! »

Elle ne voyait que la lueur de ses yeux.

— « Non. » Asséna-t-il dans un murmure guttural. Léa cessa de se débattre, effrayée, hypnotisée. « Pas si tu veux prouver à ton cher frère que tu es une grande fille. Tu es une grande fille Léa? »

— « Qu…quoi? »

— « Je me demande si tu goutes aussi bon que tu sens. »

Et à ces mots il s’empara de ses lèvres. Léa gémit alors qu’il forçait sa bouche avec sa langue. Elle se cabra pour s’échapper, mais même entravée sa force était péremptoire. Alors Léa mordit, aussi fort qu’elle le pouvait, au début sans effet puis quand son gout devint métallique, la prise de Riddick se relâcha et Léa put enfin s’éloigner de lui.

Sonnée, elle resta au sol à distance.

— « Qu’est qui se passe? Qu’est-ce qu’il a fait? »

Une lampe se braqua sur Léa puis sur Riddick dont l’expression était indéchiffrable. Léa essuya sa bouche d’un revers de main et se leva en essayant de cacher son trouble autant que possible.

— « Rien Jack, Riddick a… hum… testé ma patience en peu trop. C’est pour ça qu’il saigne. Je vais dormir un peu. Je te le laisse. »

Elle quitta la salle sans attendre de réponse et au moment de refermer la porte du dortoir elle fut transpercée par les yeux de Riddick qui léchait sa lèvre meurtrie en souriant.


Les épisodes précédents

[Mes séries] Riddick #1

Publicités

3 réflexions sur “[Mes séries] Riddick #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s